top of page
Le marteau du juge sur les livres

TEXTE IMAGINAIRE PROPOSE DANS LE LIVRE NADUNE

  • Article Un : nous, Humains, reconnaissons le besoin fondamental et vital de chaque être humain à être connecté à l’Amour.

  • Article Deux : nous, Humains, comprenons que nous sommes Une seule et même Humanité.

  • Article Trois : les représentants des trois grandes religions Abrahamiques, le Judaïsme, la Chrétienté, et l’Islam, reconnaissent la part fondamentale de chacune des autres religions dans la construction de l’Humanité d’aujourd’hui.

  • Article Quatre : les représentants des grandes religions Abrahamique, le Judaïsme, la Chrétienté et l’Islam reconnaissent dès aujourd’hui et pour toujours, ne pas nécessiter le Pouvoir, et donc renoncer totalement au Pouvoir, ayant compris que les grandes religions pouvaient exister paisiblement sans avoir accès au pouvoir Politique.

  • Article Cinq : nous, Humains, reconnaissons, l’importance fondamentale et majeur, de la période dite de l’Enfance et de son pouvoir de connexion avec l’être suprême et donc la capacité à avoir accès à un monde spirituel dont l’Humanité a besoin.

  • Article Six : nous, Humains, reconnaissons, l’urgente nécessité de déclarer « Patrimoine de l’Humanité », toute la période de l’enfance, et de consacrer toutes les ressources nécessaires à cette période pour développer le potentiel Humain des enfants.

  • Article Sept : nous, Humains, reconnaissons l’importance d’œuvrer collectivement pour la paix.

  • Article Huit : nous, Humains, reconnaissons l’extrême importance de constituer une gouvernance mondiale.

  • Article Neuf : nous, Humains, reconnaissons, l’urgence d’œuvrer dans l’acceptation de la différence de l’Autre, et le respect de l’Unicité de Chacun.

  • Article Dix : nous, Humains, comprenons que la Terre, et l’ensemble des créations, font partie intégrante du patrimoine commun de l’Humanité que nous devons collectivement préserver. 

  • Article Onze : nous, Humains, comprenons, qu’aucun d’entre nous n’est isolé dans son Humanité, que l’Ego n’est rien, et que seul le grand Tout a de l’importance.

  • Article Douze : nous, Humains, décidons collectivement d’abandonner dès aujourd’hui toute pratique de haine, de violence, et de rancœur, et d’œuvrer sans cesse à la non-violence

  • Article Treize : nous, Humains, décidons collectivement de mesurer l’apport de valeur ajoutée d’un être humain dans sa capacité à préserver les générations futures et le patrimoine Terre.

  • Article Quatorze : nous, Humains, décidons d’abandonner toutes nos décisions et nos actions au regard permanent de la Déesse de l’Amour, quel que soit son nom, quel que soit sa forme, quelle que soit sa matérialité.

  • Article Quinze : nous, Humains, comprenons que l’Histoire de l’Humanité a été marquée par la mauvaise appréhension de l’ensemble de la Culture religieuse, philosophique et spirituelle. Nous comprenons qu’il est indispensable de permettre à chaque être Humain d’avoir accès à ces textes et à une compréhension critique.

  • Article Seize : nous, Humains, comprenons que le plus grand garde-fou de toute forme d’impérialisme violent est de se rappeler sans cesse que personne n’a le droit d’imposer aux autres sa vision du monde.

  • Article Dix-sept : nous, Humains, comprenons et acceptons que de même que la force ne fait pas le droit, la victoire ne fait pas la vérité.

  • Article Dix Huit : nous, Humains, comprenons et acceptons collectivement que les armes sont un signe de honte et que si le conflit militaire peut être nécessité d’autodéfense, il ne saurait jamais être élevé au rang de vertu.

  • Article Dix Neuf : nous, Humains, comprenons la nécessité de toujours se rappeler que l’étranger peut être nous, et que nous pouvons être l’étranger. À tout moment. Nous nous engageons à toujours faire preuve d’empathie face à l’étranger. Au déplacé.

  • Article Vingt : nous, Humains, comprenons le rôle fondamental de l’enfant intérieur, de l’étincelle de vie en nous, et nous engageons collectivement à toujours préserver cette étincelle en chacun.

Texte Imaginaire de la Constitution de l'Humanité: À propos de nous
bottom of page