Rechercher
  • carolinecouronne

Subir vs Agir: pour nous tous, c'est maintenant.

Nous pouvons tous agir, en cessant dés maintenant toute forme de compromis sur les Droits de l'Homme et sur l'Humain en général.

Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, les cinq dernières années ont été déstabilisantes. Election de Trump, Invasion du Capitole, Réchauffement climatique, Covid, Orpea et maintenant l’Ukraine ! Que se passe-fil ? Comment agir ? Qui croire ? Quel est le positionnement à avoir ? Comment participer à ce monde qui semble de plus en plus fou, de plus en plus déstabilisé ? Comment éduquer mes enfants, comment donner du sens à un job qui chaque matin m’occupe ? Quel monde laisser à mes enfants ? Qui croire de cette presse, ces médias, ces réseaux sociaux ? Comment me retrouver sur mes deux pieds, fermement ancrée dans des valeurs et des idéaux ? Et puis quels idéaux en premier lieu ?

L’opposition occident/reste du monde qui nous est jouée aujourd’hui me pousse à consolider ma croyance dans quelques valeurs fermes que je ne saurais renier, malgré mon amour pour l’Asie, pour la Russie, pour les nombreux pays non-occidentaux que j’ai adorés, connus et que je maintiens dans mon cœur et dans mes acquis intellectuels et affectifs. Ces valeurs fondamentales pour moi sont celles des droits de l’Homme. Aussi loin que je puisse regarder dans mon parcours, ce sont ces droits qui m’ont toujours motivée, qui m’ont permise de faire le bon choix, d’être du bon côté de l’éthique lorsqu’une décision était à prendre. Ces droits de l’Homme sont normalement également une valeur fondamentale de l’Union Européenne, et bien sûr de la France. La défense des DH est à mon sens aujourd’hui notre atout le plus précieux pour lutter contre l’ensemble de ces fronts qui nous sont menés, et qui de mieux que les dirigeants d’entreprises, et les entreprises pour agir en ce sens ? Quoi de mieux qu’une entreprise Européenne, vaillante et conforme sur ces sujets, pour porter dans le monde nos valeurs ? Dans ces conflits, dans toutes ces crises, ce sont toujours les droits des plus vulnérables qui sont piétinés, sans relâche. Soit chez nous en France, en Europe, mais bien sur au bout du monde, et c’est là-dessus que nous sommes challengés aujourd’hui. C’est pourquoi, lorsqu’il est proposé de faire de l’ « Humain » , le moteur d’une entreprise, je vais encore plus loin : le rôle de l’Humain aujourd’hui, est pour l’Europe, le seul axe de défense de nos valeurs fondamentales, c’est ce qui fera que l’Europe restera, ou disparaitra. Ceci signifie qu’il n’y a aucune concession à faire, que les grands comme Total, Auchan, Decathlon, Leroy Merlin, etc. ne peuvent pas faire de petits arrangements. Que les Guidelines de l’OCDE à ce propos sont claires, et fermes, et qu’il ne saurait être possible de continuer à travailler dans un pays qui bafoue violemment les droits de l’Homme.

En fait, ce n’est pas un sujet économique : c’est un sujet de civilisation. Si nous nous renions sur cet aspect de notre construction Européenne, nous irons à la catastrophe, car à force de faire des petits arrangements, on se perd complètement. C’est ce qui est en train de nous arriver, en Europe. Une succession de petits et gros compromis, sur le dos de l’Humain, a permis à un régime d’une violence extrême de nous déstabiliser totalement. Et si on regarde de plus près, ce sont les mêmes sources de violation de droits de l’Homme, en général permis grâce à une corruption en place, qui ont favorisé l’émergence du Covid, qui font qu’on n’avance pas pour lutter contre le réchauffement climatique, et qui transforment nos maisons de retraites en mouroirs violents.

Ce n’est pas placer l’Humain au centre qu’il faut faire, c’est faire des Droits de l’Homme dans tous ses aspects, un gage de survie d’abord, puis de leadership mondial de nos entreprises Européennes, et de l’Europe. Renier par petits bouts, c’est nous condamner à court, moyen, et long terme. Tous.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout